J’ai placé mon affût sur une petite plage en graviers, quelque part dans la vallée. De doux rayons donnent à cette fin de journée une ambiance digne d’un conte des Mille et une Nuits.
Cela fait plus de trois heures que j’assiste à de folles courses poursuites. A ma droite, un «tic tic tic», suivi d’un chant fluté me rappelant celui du Troglodyte, met tous mes sens en éveil: le Cincle est à quelques mètres de moi! J’en ai le souffle coupé et, l’adrénaline montant, faisant tout pour rester maître de mes mouvements, je tourne délicatement mon objectif afin de tenter de figer ce grand moment. Tel un poisson couvert de plumes, il plonge et réapparaît plus loin le bec plein de «drôles de bêtes» venues des fonds tumultueux. J’ai du mal à suivre ses mouvements, tellement il est rapide !

Retour Portfolio